Date of Award

1-1-2013

Document Type

Open Access Thesis

Department

Languages, Literatures and Cultures

Sub-Department

French

First Advisor

Daniela Di Cecco

Abstract

Malgré une présence extrêmement populaire dans le cinéma français depuis la sortie de son premier film, Riens du Tout, en 1992, Cédric Klapisch est un cinéaste en général peu étudié. Pourtant, si ses comédies séduisent le public, c'est avant tout par leur côté réaliste, avec lequel de nombreux spectateurs peuvent s'identifier. Dans ses premiers films, Klapisch semble avant tout s'adresser aux jeunes en quête d'eux-mêmes, grâce à L'Auberge Espagnole, qui reste son film le plus célèbre, ou à la comédie Le Péril Jeune. Pourtant, au fil de son évolution, le cinéaste met un point d'honneur à intégrer cet esprit de recherche de soi chez des personnages plus âgés, signifiant que cette quête d'identité n'est jamais vraiment terminée, et que chacun continue de changer au fil de ses expériences et de ses influences. Les amis, l'amour et l'atmosphère-même d'une ville, d'un quartier sont autant d'éléments nécessaires à ces transformations personnelles, pour Klapisch. La quête d'identité s'entreprend donc à plusieurs, qu'on le veuille ou non, et mène parfois vers des découvertes auxquelles on ne s'attendait pas forcément.

Share

COinS